RBC
image RBC.com | Recherche | Carte du Site | Nous joindre | Conditions d'utilisation | English
Autres sites de RBC:
image Banque Investissements Marchés des Capitaux
» Profil de l'entreprise
» Gouvernance d'entreprise
» Histoire
» Relations avec
les investisseurs
Salle de presse
 Communiqués
 Info-Articles
 Présentation des membres de la Haute direction
 Discours
 Actualités RBC
 L'Indice PMI RBC
 L'Indice PCC RBC
 Rapports spéciaux
 Multimédia
 Calendrier des activités
» Économie
» Publications
» Collectivités et durabilité
» Carrières
» Diversité
» Devenir un fournisseur
» Porter plainte

Rapports spéciaux

 

Du mardi au jeudi, de neuf heures à midi : l'horaire idéal pour les travailleurs les plus âgés, selon un sondage de RBC sur le lieu de travail

TORONTO, 15 avril 2008 — Les sociétés qui voudront conserver dans leur effectif des travailleurs plus âgés devront leur offrir des mesures incitatives, telles qu'une semaine de travail plus courte et des horaires souples, selon un sondage de RBC sur le monde du travail. Et il en ressort que, parmi les personnes sondées, les salariés canadiens âgés de plus de 55 ans préféreraient travailler du lundi au jeudi, principalement le matin, de neuf heures à midi.

« Maintenant que le taux de chômage est le plus bas de tous les temps, il est plus difficile de trouver de bons employés. Les travailleurs plus mûrs deviennent une partie intégrante de la main-d'œuvre canadienne, et les employeurs doivent trouver des moyens de les fidéliser ou de les attirer, dit Christianne Paris, vice-présidente, Recrutement et apprentissage, à RBC. Les employeurs devront éventuellement modifier leurs cadres de travail ou leurs profils de recrutement pour les adapter aux travailleurs plus âgés qui veulent plus de souplesse dans leur vie alors qu'ils se préparent à prendre leur retraite ou cherchent à réintégrer la population active. »

Effectué par Ipsos Reid et sur le thème de la concurrence autour des ressources humaines canadiennes, le sondage RBC a constaté qu'il y a plusieurs facteurs clés que les employeurs doivent garder à l'esprit pour attirer et fidéliser des employés plus âgés. Les assurances maladie enrichies (60 pour cent) sont un des premiers facteurs, suivies d'horaires de travail souples (47 pour cent), d'une rémunération garantie (34 pour cent) et d'un processus graduel de passage à la retraite (24 pour cent). De plus, les Canadiens employés âgés de 55 ans et plus aimeraient avoir 6,4 semaines de vacances par an.

Le sondage a aussi constaté que même si quatre Canadiens sur dix prévoient encore de prendre une retraite complète dès qu'ils y seront admissibles, bon nombre d'employés plus âgés ont changé d'attitude à l'égard de la retraite. Vingt-deux pour cent aimeraient prendre une retraite graduelle, mais plus d'un quart (26 pour cent) prendraient leur retraite pour travailler à contrat.

Cependant, 36 pour cent des Canadiens employés qui ont 55 ans et plus aspirent à ne travailler à temps plein que quelques années puis à réduire leur activité à un mi-temps ou prendre une retraite complète, alors que 38 pour cent préféreraient travailler à temps partiel au service de leur employeur actuel pour faire la transition jusqu'à la retraite.

D'après le sondage, la loyauté des employés plus âgés pour leur employeur est très forte puisque plus d'un quart des personnes sondées continueraient de travailler à plein temps aussi longtemps qu'elles le pourront au service de leur employeur actuel. En moyenne, les salariés canadiens d'âge plus mûr s'attendent à travailler au service de leur employeur actuel pendant trois ans et demi de plus après l'âge normal de la retraite.

Dans l'examen des raisons possibles pour lesquelles les travailleurs plus âgés retarderaient leur départ à la retraite, près de la moitié (49 pour cent) croient qu'ils ont besoin de gagner de l'argent et n'ont pas épargné assez pour prendre leur retraite, alors que 42 pour cent recherchent un défi intellectuel et veulent rester actifs. Près d'un quart (24 pour cent) apprécient l'aspect social du travail, alors que 21 pour cent aiment tout simplement leur travail et ne se voient pas à la retraite.

« Selon Statistique Canada, un peu plus de deux millions de Canadiens âgés de 55 à 64 ans étaient employés en 2006, 43 pour cent de plus qu'en 2001, dit Mme Paris. Maintenant que plus de travailleurs d'âge mûr retardent leur départ à la retraite, la main-d'œuvre multi-générationnelle nouvelle présente à la fois des défis et des possibilités sur lesquels les employeurs devront se pencher. »

Ces conclusions sont tirées d'un sondage RBC effectué par Ipsos Reid du 5 au 15 novembre 2007. Le sondage en ligne est basé sur un échantillon sélectionné au hasard de 2 052 travailleurs à temps plein et à temps partiel canadiens. Avec un échantillon de cette taille, les résultats sont considérés comme précis à ± 2,2 points de pourcentage près, 19 fois sur 20, comparativement à ce qu'ils auraient été si l'ensemble de la population adulte canadienne avait été consultée. Ces données ont été pondérées statistiquement pour assurer que la composition de l'échantillon par région et par âge et sexe reflète celle de la population canadienne réelle d'après les données du recensement de 2006.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, prière de s'adresser à :
Raymond Chouinard,
Relations avec les médias, RBC, 514 874-6556


 

Agir
  Communiquez avec un membre de l'équipe des Relations avec les médias


Actualités
  Repli de l'Indice PMIMC RBC à signale une croissance soutenue de la production en février (14.03.03)
  RBC est à la recherche d'artistes émergents pour son seizième Concours de peintures canadiennes (14.02.21)
  La Banque Royale du Canada annonce les résultats de l'exercice des droits de conversion des actions privilégiées de premier rang à dividendes non cumulatifs et à taux rajusté de cinq ans de série AJ et AL (14.02.14)
  plus >>


Autres liens
  Rapports trimestriels
  RBC en bref
  RBC Bulletin
  Á propos de RBC


  Rapports spéciaux
 
  L'indice RBC des directeurs d'achats de l'industrie manufacturière canadienne
 
04/15/2008 08:07:54