RBC
image RBC.com | Recherche | Carte du Site | Nous joindre | Conditions d'utilisation | English
Autres sites de RBC:
image Banque Investissements Marchés des Capitaux
» Profil de l'entreprise
» Gouvernance d'entreprise
» Histoire
» Relations avec
les investisseurs
Salle de presse
 Communiqués
 Info-Articles
 Présentation des membres de la Haute direction
 Discours
 Actualités RBC
 L'Indice PMI RBC
 L'Indice PCC RBC
 Rapports spéciaux
 Multimédia
 Calendrier des activités
» Économie
» Publications
» Collectivités et durabilité
» Carrières
» Diversité
» Devenir un fournisseur
» Porter plainte

Communiqués

 

Phillips, Hager & North Investment Management unit ses forces avec celles de RBC

Les clients profiteront du regroupement de deux chefs de file de la gestion d'actifs

TORONTO et VANCOUVER, 21 février 2008 — La Banque Royale du Canada (RY sur TSX et NYSE) a annoncé aujourd'hui qu'elle a conclu une entente ferme en vue d'acquérir Phillips, Hager & North Investment Management (PH&N). L'opération est conclue sous réserve des autorisations réglementaires et des autres conditions de clôture d'usage, et devrait être menée à terme vers le 30 avril 2008.

Selon l'entente, les actionnaires de PH&N recevront 27 millions d'actions ordinaires de RBC, dont une partie sera reportée jusqu'à trois ans après la clôture. L'opération ne devrait pas avoir une incidence importante sur le bénéfice par action à court terme.

« Nous avons choisi d'unir nos forces avec RBC en raison des multiples avantages que cela apporte aux clients de PH&N, particulièrement en ce qui concerne les perspectives de placement dont ils auront besoin pour assurer leur prospérité à long terme, dit John Montalbano, président de PH&N. RBC a l'engagement et les ressources nécessaires pour tirer parti de nos forces auprès de clients institutionnels, d'une clientèle privée et des clients de fonds communs de placement. Globalement, c'est un excellent résultat pour nos clients, pour les deux sociétés et pour les hommes et les femmes qui ont assuré à PH&N le succès qu'elle connaît aujourd'hui. »

« La réussite dans notre secteur est toujours déterminée par la qualité des gens. Nous sommes enchantés de ce qu'une équipe si talentueuse et si motivée se joigne à nous, à RBC, » dit Gord Nixon, président et chef de la direction de RBC.

« Ensemble, nous avons pour vision d'être un chef de file incontesté parmi les sociétés de gestion d'actifs basées au Canada et de continuer de faire croître nos capacités mondiales dans la gestion de placements pour les clients institutionnels et de détail, et les particuliers fortunés, » ajoute George Lewis, chef de groupe, RBC Gestion de patrimoine et actuel chef de la direction de RBC Gestion d'Actifs.

Les classements et sondages de tiers situent PH&N très haut, à la fois pour son rendement et pour son service à la clientèle - deux atouts qu'elle partage avec RBC. « Cette opération met à profit les forces et les possibilités de croissance respectives de deux sociétés de gestion d'actifs de pointe, dit M. Lewis. Nous sommes extrêmement fiers de la performance des placements de RBC qui se classe en tête du secteur, comme en témoigne le prix de »meilleur groupe de fonds communs de placement" en 2007 attribué par Lipper Inc., pour le solide rendement corrigé du risque que nous assurons constamment par rapport à nos semblables. »

Avec des actifs sous gestion combinés au Canada dépassant 160 milliards de dollars (sur la base des fins d'exercice respectifs de RBC et de PH&N), les deux entreprises formeront un des plus grands gestionnaires d'actifs du secteur privé au Canada. Plus précisément, cette opération :

  • créera une des plus grandes entreprises de conseillers en placements au service d'une clientèle privée au Canada, avec des forces sur le marché d'un océan à l'autre, et notamment dans l'Ouest du Canada ;

  • fera de RBC un des cinq premiers gestionnaires du marché institutionnel canadien pour les régimes de retraite à prestations déterminées et à cotisations déterminées ;

  • accroîtra considérablement le leadership existant de RBC sur le marché canadien des fonds commun de placement au détail ; et

  • devrait être transparent pour les clients et créer d'importants avantages au chapitre des conseils, de la spécialisation et des options de placement.

« Nous voulons être le premier choix de chaque client au Canada qui a des besoins de gestion d'actifs, dit M. Lewis. Avec cette annonce, nous avons une équipe encore plus forte, évoluons sur un terrain plus grand et sommes une entreprise bien diversifiée et stable, avec des forces et des talents dans toutes les catégories d'actifs, tous les segments de la clientèle et tous les modes de prestation des services de gestion d'actifs. »

M. Montalbano deviendra président et chef de la direction de l'entité regroupant PH&N et les activités de gestion d'actifs de RBC. À la clôture de l'opération, PH&N fera partie de RBC Gestion de patrimoine. Dans la nouvelle structure, Brenda Vince, qui est présidente de RBC Gestion d'Actifs, dirigera les entités fusionnées de fonds commun de placement et de services aux particuliers fortunés. Dan Chornous, actuellement chef des placements de RBC Gestion d'Actifs, sera le chef des placements de PH&N et RBC Gestion d'Actifs. Hanif Mamdani de PH&N sera chef des placements alternatifs de PH&N et RBC Gestion d'Actifs. Damon Williams conservera son rôle de chef, Gestion institutionnelle de PH&N, basé à Vancouver.

PH&N
Fondée à Vancouver en 1964 où elle a son siège social, Phillips, Hager & North Investment Management Ltd. est une des sociétés de gestion de placement indépendante les plus anciennes et les plus importantes du Canada. Elle emploie 300 personnes et compte environ 69 milliards de dollars d'actifs sous gestion. Ses bureaux sont situés à Vancouver, Victoria, Calgary, Toronto et Montréal.

RBC Gestion de patrimoine
RBC Gestion de patrimoine sert directement des clients aisés et fortunés au Canada, aux États-Unis, en Amérique latine, en Europe et en Asie et offre des services de gestion d'actifs ainsi que des produits et services de fiducie par l'entremise des partenaires de RBC et de distributeurs externes. RBC Gestion de patrimoine compte près de 500 milliards de dollars d'actifs sous administration, plus de 160 milliards de dollars d'actifs sous gestion et au-delà de 3 600 conseillers financiers, conseillers en placement, banquiers privés et spécialistes des fiducies.

Une téléconférence est prévue le 21 février de 17 h à 17 h 30 (HNE) [14 h à 14 h 30 (HNP)] et comprendra une présentation suivie d'une brève période de questions et réponses avec les analystes. Les personnes intéressées peuvent accéder à cette conférence en direct en mode d'écoute par téléphone au 416 695-7806 ou 1 888 789-9572 (code 3253288#). Prière d'appeler entre 16 h 50 et 16 h 55 (HNE).
Un enregistrement de la téléconférence sera disponible après 20 h (HNE) le 21 février jusqu'au 21 mai par téléphone au 416 695-5800 ou 1 800 408-3053 (code 3253288#).

Les renseignements se rapportant à cette annonce seront disponibles sur le site www.rbc.com/investisseurs.

- 30 -

Contacts - médias :
Chris Dotson, vice-président, Phillips, Hager & North Investment Management Ltd.
604 408-6009

Beja Rodeck, directrice générale, Relations avec les médias, RBC
416 974-5506

Rina Cortese, chef, Communications, RBC Gestion de patrimoine, Canada
416 974-6970

Contacts - investisseurs :
Amy Cairncross
, RBC
416 955-7809

William Anderson, RBC
416 955-7804

Les actions ordinaires émises aux détenteurs de titres de PH&N dans le cadre de l'opération susmentionnée ne seront pas enregistrées en vertu du United States Securities Act of 1933 (la « Loi »), tel que modifié, et ne peuvent être offertes ou vendues aux États-Unis sans être enregistrées ou sans qu'une dispense relative à l'exigence d'enregistrement de la Loi soit obtenue.


Mise en garde concernant les déclarations prospectives

Certaines déclarations contenues dans ce communiqué de presse peuvent être réputées constituer des déclarations prospectives aux termes de certaines lois sur les valeurs mobilières, et notamment des dispositions prévoyant des « mesures refuges » (safe harbor) de la loi des États-Unis intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995 et de toutes les lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Ces déclarations prospectives comprennent toutes les déclarations sur l'acquisition de PH&N, mais n'y sont pas limitées. Les mots « peuvent », « pourraient », « devraient », « soupçonner », « perspectives », « croire », « projeter », « prévoir », « estimer », « s'attendre », « se proposer » « prévisions », « objectif », ainsi que les mots et expressions semblables visent à dénoter des déclarations prospectives.

De par leur nature même, les déclarations prospectives comportent des hypothèses, et des incertitudes et risques intrinsèques, et il est possible que nos prédictions, prévisions, projections, attentes et autres déclarations prévisionnelles, y compris les déclarations au sujet de l'acquisition de PH&N par RBC, ne se matérialisent pas. Nous déconseillons aux lecteurs de se fier indûment à ces déclarations étant donné que nos résultats réels pourraient différer sensiblement des opinions, plans, objectifs, attentes, prévisions, estimations et intentions exprimés dans ces déclarations prospectives, en raison d'un certain nombre de facteurs importants. Ces facteurs comprennent notamment la possibilité que l'acquisition envisagée ne soit pas conclue ou ne soit pas conclue dans les délais prévus parce que les approbations réglementaires et autres ne sont pas reçues ou que d'autres conditions de clôture ne sont pas remplies, ou ne le sont pas dans les délais voulus, que RBC et PH&N peuvent être tenues de modifier les conditions et modalités de l'opération envisagée pour obtenir l'approbation réglementaire, ou que les avantages escomptés de l'opération ne se matérialisent pas en raison d'éléments tels que la vigueur de l'économie et des facteurs concurrentiels dans les régions où PH&N exerce son activité, l'incidence des modifications apportées aux lois et règlements qui régissent les services financiers et leur mise en application (notamment les services bancaires, les assurances et les valeurs mobilières), les décisions de justice et les poursuites judiciaires, l'aptitude de RBC à réaliser l'acquisition de PH&N et à l'intégrer avec succès à RBC, les risques pour la réputation et d'autres facteurs qui pourraient influer sur les résultats futurs de RBC et de PH&N, notamment la mise au point et le lancement, en temps opportun, de nouveaux produits et services, les modifications de la législation fiscale et les changements technologiques et réglementaires. Nous avisons les lecteurs que la liste des facteurs importants qui précède n'est pas exhaustive. Ils trouveront des renseignements complémentaires sur ces points et sur d'autres dans le rapport annuel 2007 de RBC.

Sauf celles prévues par la loi, la Banque Royale du Canada et PH&N n'assument aucune obligation de mettre à jour les déclarations prospectives contenues dans ce communiqué de presse.

 

Agir
  Communiquez avec un membre de l'équipe des Relations avec les médias


Actualités
  Repli de l'Indice PMIMC RBC à signale une croissance soutenue de la production en février (14.03.03)
  RBC est à la recherche d'artistes émergents pour son seizième Concours de peintures canadiennes (14.02.21)
  La Banque Royale du Canada annonce les résultats de l'exercice des droits de conversion des actions privilégiées de premier rang à dividendes non cumulatifs et à taux rajusté de cinq ans de série AJ et AL (14.02.14)
  plus >>


Autres liens
  Rapports trimestriels
  RBC en bref
  RBC Bulletin
  Á propos de RBC


  Rapports spéciaux
 
  L'indice RBC des directeurs d'achats de l'industrie manufacturière canadienne
 
02/22/2008 09:12:49