RBC
image RBC.com | Recherche | Carte du Site | Nous joindre | Conditions d'utilisation | English
Autres sites de RBC:
image Banque Investissements Marchés des Capitaux
» Profil de l'entreprise
» Gouvernance d'entreprise
» Histoire
» Relations avec
les investisseurs
Salle de presse
 Communiqués
 Info-Articles
 Présentation des membres de la Haute direction
 Discours
 Actualités RBC
 L'Indice PMI RBC
 L'Indice PCC RBC
 Rapports spéciaux
 Multimédia
 Calendrier des activités
» Économie
» Publications
» Collectivités et durabilité
» Carrières
» Diversité
» Devenir un fournisseur
» Porter plainte

Communiqués

 

La confiance des consommateurs chute au plus bas devant les craintes de récession, selon l'indice RBC CASH

NEW YORK, 8 février 2008 — Les récents commentaires du président Bush au sujet des signes de faiblesse de l'économie des États-Unis, les nouvelles baisses de taux par la Réserve fédérale américaine et les faibles statistiques d'emploi ont sapé la confiance des consommateurs. Selon le plus récent indice RBC CASH (un indicateur du moral économique des consommateurs et des dépenses des ménages), celle-ci a chuté au plus bas depuis que l'indice CASH a été créé, il y a six ans. L'indice RBC CASH global publié aujourd'hui par RBC se situe à 48,5 en février 2008, soit près de huit points sous le niveau de 56,3 de janvier.

Poursuivant une tendance qui a persisté toute l'année dernière, la confiance des consommateurs a chuté sur tous les plans, entraînée principalement par les perceptions de la conjoncture et les craintes croissantes au sujet de la sécurité de l'emploi et de l'investissement, selon le sondage effectué auprès de 1 006 Américains plus tôt cette semaine.

« L'indice de ce mois-ci révèle une humeur très morose chez les consommateurs qui sont confrontés aux nouvelles de la récession dans l'immobilier résidentiel, de la chute des prix des actions, des problèmes du système bancaire et de la détérioration de la conjoncture économique générale, dit T. J. Marta, économiste et stratège, Revenu fixe, RBC Marchés des Capitaux. Comme les dépenses de consommation sont le moteur de l'économie américaine à hauteur de 70 pour cent, un repli de ces dépenses augmente le risque que le pays bascule en récession. »

L'indice RBC CASH est le résultat d'un sondage mensuel aux États-Unis sur les attitudes des consommateurs à l'égard de l'état actuel et futur des économies locales, des finances personnelles et de l'épargne ainsi que sur leur degré de confiance pour faire de grands investissements. Composé de quatre sous-indices - l'indice RBC de la conjoncture, l'indice RBC des prévisions, l'indice RBC des investissements et l'indice RBC de l'emploi -, il a pour référence le niveau 100 qui lui a été attribué en janvier 2002, au moment de sa création. Les résultats de ce mois-ci sont fondés sur un échantillon représentatif de 1 006 adultes sondés à l'échelle nationale entre le 4 et le 6 février 2008, par la société d'études basées sur des sondages Ipsos Public Affairs. La marge d'erreur était de plus ou moins 3,1 pour cent.

Les points saillants du sondage:

  • L'indice RBC de la conjoncture a plongé de plus de 15 points en février, passant de 78,9 en janvier à 63,6. Les attitudes à l'égard de l'état actuel de l'économie sont restées statistiquement inchangées, 35 pour cent des consommateurs jugeant l'économie locale faible comparativement à 32 pour cent en janvier. L'essentiel de la forte baisse de février est attribuable à un important tassement des évaluations que font les consommateurs de leurs propres finances et à la baisse de la confiance pour des achats ménagers. Actuellement, un consommateur américain sur trois (31 pour cent) juge ses finances personnelles faibles (contre 27 pour cent en janvier).

  • Les perspectives économiques selon les consommateurs sont restées négatives au cours du dernier mois, comme en atteste l'indice RBC des prévisions, qui a légèrement remonté de -8,2 en janvier à -7,0. Cependant, si la confiance dans l'avenir de l'économie s'est stabilisée quelque peu, elle se maintient quand même près du plancher de -13,5 enregistré après le passage de l'ouragan Katrina, en septembre 2005. Les prévisions pour les finances personnelles restent faibles, et seulement un consommateur sur trois (33 pour cent) s'attend à ce que ses finances personnelles soient plus solides dans six mois. Cependant, cela a été légèrement contrebalancé par une augmentation du nombre de consommateurs qui pensent que leur économie locale se portera mieux dans six mois (23 pour cent en février, contre 19 pour cent en janvier).

  • La vision terne des Américains de leurs perspectives d'avenir se reflète dans leurs attitudes à l'égard des investissements ou des achats importants. L'indice RBC des investissements a baissé de plus de 13 points ce mois-ci à 62,6, contre 76,3 en janvier. Les consommateurs ont moins confiance pour faire des investissements ; plus de la moitié d'entre eux (52 pour cent) affirment qu'ils ont moins confiance pour investir dans l'avenir, contre 48 pour cent en janvier. En outre, seulement 22 pour cent des consommateurs sont aujourd'hui plus à l'aise pour faire un achat important, comme une maison ou une voiture, comparativement à 28 pour cent en janvier. Une contradiction en apparence souligne la perte de confiance des consommateurs : deux consommateurs sur cinq (41 pour cent) pensent que les 30 prochains jours seront un bon moment pour acheter de l'immobilier résidentiel, contre 36 pour cent en janvier. Cela s'explique probablement par le fait que les consommateurs pensent que le tassement du marché immobilier résidentiel permettra de trouver des aubaines, même si eux-mêmes sont réticents à acheter.

  • L'indice RBC de l'emploi pour février se situe à 101,3, comparativement à 106,9 en janvier. Malgré la baisse, qui pousse la confiance dans la sécurité de l'emploi au plus bas niveau depuis septembre 2003, la confiance des Américains dans leur emploi reste comparativement ferme. La baisse a été alimentée par une augmentation du nombre de consommateurs qui s'attendent à ce qu'eux-mêmes ou une connaissance personnelle perde leur emploi au cours des six prochains mois, à 24 pour cent en février contre 18 pour cent en janvier.

On peut consulter l'intégralité du rapport sur l'indice RBC CASH sur le site : www.rbc.com/newsroom/rbc-cash-index.html.

- 30 -

Contacts :
Mary Mulkerin, The Hubbell Group, Inc., 781 878-8882
Keven Foster, RBC Marchés des Capitaux, 212 428-6902


 

Agir
  Communiquez avec un membre de l'équipe des Relations avec les médias


Actualités
  Repli de l'Indice PMIMC RBC à signale une croissance soutenue de la production en février (14.03.03)
  RBC est à la recherche d'artistes émergents pour son seizième Concours de peintures canadiennes (14.02.21)
  La Banque Royale du Canada annonce les résultats de l'exercice des droits de conversion des actions privilégiées de premier rang à dividendes non cumulatifs et à taux rajusté de cinq ans de série AJ et AL (14.02.14)
  plus >>


Autres liens
  Rapports trimestriels
  RBC en bref
  RBC Bulletin
  Á propos de RBC


  Rapports spéciaux
 
  L'indice RBC des directeurs d'achats de l'industrie manufacturière canadienne
 
02/14/2008 10:18:12