Sauter la barre de navigation du haut

Sauter le chemin de navigation  
À propos de RBC > Histoire > Survol des réalisations importantes > Responsabilité d’entreprise

Responsabilité d’entreprise

 
1891 Le premier don enregistré dans les annales de Banque Royale est un don de 250 $ versé au fonds de secours pour les victimes de la catastrophe de la mine Springhill, à Halifax, en Nouvelle–Écosse.
1902 La première femme employée par la Banque Royale est probablement Jennie Moore, embauchée comme secrétaire à Vancouver, en Colombie-Britannique.
1918 Pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918), 1 495 employés de la Banque Royale sont engagés dans le service actif. Un total de 318 employés (en comptant les employés de la société avec laquelle la Banque signera un accord de fusion en 1925) perdent la vie pendant ce conflit.
1926 La Banque Royale met en place un régime d’assurance vie collective pour son personnel, devenant ainsi l’une des premières entreprises à offrir ce type d’avantages sociaux à ses employés.
1929 La Banque Royale amorce sa collection d’œuvres d’art.
1943 Publication de la première édition du Bulletin mensuel de la Banque Royale (maintenant appelé Bulletin RBC) consacrée à des sujets d’intérêt général. Depuis 1920, le bulletin mettait l’accent sur les questions économiques.
1945 Des 2 321 employés de la Banque Royale engagés dans le service actif pendant la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), 202 perdent la vie pendant le conflit.
1947 La Banque Royale est le premier commanditaire de l’Association olympique canadienne.
1967 Le premier Prix Banque Royale, une médaille d’or et un prix de 50 000 $, est décerné à Wilder Penfield. Initialement créé pour souligner la contribution de la Banque aux célébrations du centenaire de la Confédération canadienne, le prix a été décerné annuellement pendant 35 ans.
1968 Georgette St-Cyr est la première femme nommée directrice de succursale par la Banque Royale (succursale de la Place Longueuil, région de Montréal).
1976 Mitzi Dobrin est la première femme nommée au Conseil d’administration de la Banque Royale.
  Le Comité sur la responsabilité sociale est mis sur pied au sein du Conseil d’administration de la Banque Royale, ainsi que le Groupe d’action de politique sociale au sein des Communications.
1979 La Banque Royale établit un programme d’équité en emploi, le premier en son genre dans une banque canadienne.
  Suzanne Labarge est la première femme nommée à la haute direction la Banque Royale.
1984 Le premier don de 1 million de dollars de la Banque Royale est versé à l’Université McGill. (L’Université de Toronto et l’Université Queen’s reçoivent des dons du même montant en 1988 et en 1989, respectivement.) Il s’agit des trois seuls dons de 1 million de dollars ou plus à avoir été faits avant 1995.
  La Banque Royale est la première entreprise au Canada à s’engager à respecter les lignes directrices régissant la protection de la vie privée émises par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).
  La Banque Royale publie un répertoire des 450 endroits dans lesquels ses services sont accessibles aux personnes ayant un handicap physique.
1986 La Banque Royale lance un guide d’instructions pour aider ses clients aveugles ou semi-voyants à utiliser ses guichets Libre-service Royal (GAB). La Banque Royale conçoit également une version papier grand format du clavier du GAB, qu’il est possible de plier et de conserver dans un porte-monnaie pour l’utiliser au GAB lorsqu’il est difficile de lire les petits caractères sur le clavier.
1988 La Banque Royale est l’un des commanditaires fondateurs, avec La Pétrolière Impériale, Labatt et la fondation de la famille J.W. McConnell, de la campagne « Imagine » de la Canadian Philanthropic Society. L’objectif de la campagne est d’accroître la générosité des particuliers et des entreprises pour que les dons atteignent au moins 1 % du revenu avant impôts tiré des profits d’ici 1993.
1989 La Banque Royale met en place des pratiques écologiques. Plusieurs des articles de papeterie qu’elle se procure auprès de ses fournisseurs sont faits de papier recyclé. La Banque est la première grande société canadienne à prendre ce virage.
  La Banque Royale commandite la publication du livre de La Fondation Harmonie du Canada intitulé « Guide pour la famille et la maison : la protection de l’environnement au quotidien ». Ce livre a pour objet d’aider les personnes et les familles qui se soucient de l’environnement à poser des gestes concrets pour le protéger.
1990 La Banque Royale devient la première banque à charte au Canada à se doter d’une politique environnementale complète qui couvre tous les aspects de ses activités, de l’exploitation interne aux prêts commerciaux.
1991 La Banque Royale devient la première banque à charte au Canada à adopter un code de protection des renseignements personnels.
  La Banque Royale est la première institution financière d’importance au Canada à ouvrir une succursale tous services dans une réserve autochtone, dans la collectivité de Six Nations de Grand River, à Ohsweken, en Ontario.
1992 La Banque Royale publie une brochure, intitulée « Le harcèlement, c’est inadmissible », dans laquelle est décrite la politique de la Banque en matière de harcèlement.
  La Banque Royale est le premier signataire nord-américain de la politique des Nations Unies sur l’environnement.
  La Banque Royale est la première banque au Canada à offrir des relevés en braille.
1996 La Banque Royale obtient le titre de « société la plus respectée au Canada » sur le plan de la responsabilité sociale, dans le cadre d’un sondage annuel publié par le Globe and Mail. La Banque conserve ce titre jusqu’à la dernière année d’existence de ce sondage, en 2011.
1997 La Banque Royale est la première banque au Canada à offrir des guichets bancaires parlants.
1998 La Banque Royale est la première institution financière au Canada à mettre en place un conseil des employés handicapés.
  La Banque Royale lance le Concours de peintures canadiennes de RBC.
1999 Suzanne Labarge devient la première vice-présidente du Conseil d’administration de la Banque Royale.
2000 La Banque Royale est la première banque canadienne à figurer à l’indice Dow Jones Sustainability Index, auquel elle figure chaque année depuis.
2003 La Banque Royale est la première institution financière canadienne à adopter les Principes d’Équateur, ce qui porte à douze le nombre de banques qui ont adopté ces principes et à huit le nombre de pays représentés. Les Principes d’Équateur fournissent aux institutions financières un cadre de gestion permettant de cerner, d’évaluer et de gérer les risques environnementaux et sociaux associés aux projets qu’elles financent.
2004 Janice Fukakusa est nommée chef des finances de la Banque Royale. Elle est la première femme à occuper ce poste.
2005 La Banque Royale publie « L’avantage de la diversité », le premier rapport en son genre qui quantifie la contribution des nouveaux arrivants à l’économie canadienne.
2007 La Banque Royale lance le Projet Eau Bleue RBC, programme de subventions totalisant 50 millions de dollars et étalé sur dix ans , qui vise à appuyer des organismes sans but lucratif voués à la protection des bassins hydrographiques et à l’accès à l’eau potable.
2009 La Banque Royale est nommée au classement des employeurs les plus respectueux de l’environnement au Canada en 2009 dans le cadre d’un concours organisé par les créateurs du palmarès des 100 meilleurs employeurs au Canada.
  La Banque Royale lance le Projet Santé mentale des enfants RBC, engagement philanthropique pluriannuel visant à appuyer des programmes axés sur l’intervention précoce et la sensibilisation du public au Canada.
  RBC nomme Phil Fontaine, ancien chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), à titre de conseiller spécial.
2010 La Banque Royale commandite les Jeux olympiques de 2010 à Vancouver et le relais de la flamme olympique.
  La Banque Royale reçoit le prestigieux prix Catalyst pour son travail en matière d’avancement des femmes et des groupes représentant la diversité.
  La Banque Royale est la première institution financière canadienne à offrir le service à la clientèle par téléphone en cri et en inuktitut.
  La Banque Royale du Canada obtient de la GLOBE Foundation le huitième prix annuel pour l’excellence en matière d’environnement, catégorie Entreprises (GLOBE Corporate Award for Environmental Excellence), pour ses réalisations exceptionnelles en matière de gérance de l’environnement et son approche d’entreprise au chapitre de la durabilité.
2012 La Banque Royale lance le fonds Générateur RBC, le premier en son genre au Canada, dont l’objectif est de contribuer au financement de projets d’entreprises qui s’attaquent aux problèmes sociaux et environnementaux.