Sauter la barre de navigation du haut

À propos de RBC > Collectivités et durabilité > Nouvelles > Un « héros de l'eau » de RBC contribue à sauver un laboratoire extérieur canadien de renommée mondiale

Un « héros de l'eau » de RBC contribue à sauver un laboratoire extérieur canadien de renommée mondiale

Le 9 mai 2014 – Le jour, Glenn Crook, de Winnipeg, est vice-président, Services financiers commerciaux, à RBC. Mais Glenn endosse également une identité secrète, celle de héros pour la protection de l'eau au Canada. Récemment, il a contribué à sauver l'un des plus importants programmes de recherche sur l'eau douce au monde : la région des lacs expérimentaux (RLE), dans le nord de l'Ontario, l'un des seuls laboratoires extérieurs constitués de lacs entiers sur la Terre.

 
Glenn Crook - Vice President, Commercial Finacial Services

Glenn Crook - vice-président,
Services financiers commerciaux

View Image

 

Depuis que le gouvernement du Canada a placé la région sous sa protection en 1968, les 58 lacs de la RLE ont attiré les chercheurs pour étudier l'incidence des agents de stress et des polluants venant de l'activité humaine et du développement industriel sur l'eau douce. Ces recherches ont permis de faire d'importantes percées.

Et pourtant, en 2012, le gouvernement a annoncé qu'il mettait fin à son soutien de la RLE, ce qui a provoqué un tollé parmi les chercheurs, les environnementalistes et les citoyens inquiets.

C'est à ce moment que Glenn est passé à l'action.

Par son engagement à l'égard du Projet Eau Bleue RBC, Glenn comprenait déjà très bien l'importance de l'eau, mais il avait également eu l'occasion, au fil des ans, de rencontrer un vaste éventail de personnes et d'organismes qui pensent comme lui et qui étaient tout aussi préoccupés que lui par cette situation. Parmi ces organismes se trouve l'Institut international du développement durable (IISD), établi à Winnipeg, qui se consacre à la recherche sur les politiques et possède une réputation impeccable à l'échelle mondiale.

Glenn a donc agi comme intermédiaire.

« J'ai pensé que ce serait l'occasion idéale pour ces deux organismes de collaborer, explique-t-il. Je savais que l'IISD pourrait profiter des ressources offertes par la RLE, et que cette dernière tirerait avantage d'un partenaire mondial et de l'expansion de son programme. »

Glenn n'a pas seulement présenté son idée à la RLE et à l'IISD, il s'est également joint à un comité consultatif pour aider l'IISD dans sa planification et a contribué à l'obtention de 80 000 $ auprès de RBC Fondation afin d'élaborer le plan d'affaires qui aboutirait à la fusion des deux organismes. Et cette histoire vient de célébrer une conclusion des plus heureuses : en avril 2014, l'IISD a annoncé qu'il prendrait en charge l'exploitation de la RLE.

« Il s'agissait vraiment d'un travail d'équipe, souligne Glenn. Le comité était formé de personnes talentueuses, et nous avons profité d'une mine de connaissances et d'un incroyable soutien de la part de Shari Austin (VP et chef, Citoyenneté d'entreprise, RBC) ainsi que du leadership de Scott Vaughan. »

« Le don de 80 000 $ de RBC Fondation a joué un rôle essentiel dans la réussite du plan d'affaires, puis du transfert. Nous remercions également Glenn de son leadership, déclare Matthew McCandless, directeur général de l'organisme fusionné (IISD-ELA). La détérioration de la qualité de l'eau prend de l'ampleur dans de nombreux pays, et la science est un outil essentiel pour établir un plan d'action visant à protéger les ressources d'eau douce, qui sont de plus en plus précieuses. L'exploitation de la RLE par l'IISD permettra au Canada d'accroître son rôle de premier plan dans la recherche sur l'eau douce. »

Renseignements supplémentaires sur la RLE

En 44 ans, les recherches menées dans le cadre du programme de la région des lacs expérimentaux ont donné lieu à plus de 1 000 articles scientifiques, 130 thèses et un lauréat du Prix de l’eau de Stockholm. Le programme de la région des lacs expérimentaux a aidé les scientifiques à élaborer des solutions pour faire face aux problèmes mondiaux liés à l’eau tels que la quantité de nutriants, la contamination par les métaux et les produits chimiques organiques, l’adaptation aux changements climatiques et les répercussions de l’extraction des ressources. Ces recherches ont grandement contribué à l'établissement de politiques de gestion de l’eau au Canada et ailleurs dans le monde.

Sous la direction de l'IISD, le programme de la région des lacs expérimentaux s'élargira pour intégrer de la formation, des ateliers et des cours sur le terrain afin de contribuer à l'éducation et au soutien des collectivités locales et du milieu scientifique. De plus, l'IISD est déjà en consultation avec plusieurs universités du Canada et des États-Unis concernant leur éventuelle participation.

RBC appuie l’IISD depuis 2009 et a versé à ce jour 430 000 $ à l’organisme. L'IISD est établi à Winnipeg, au Manitoba, et a des bureaux à Ottawa, à Beijing, à New York et à Genève.