Sauter la barre de navigation du haut

Sauter le chemin de navigation  

RBC au premier rang des banques canadiennes au chapitre des normes du travail des fournisseurs

Un rapport de la Shareholder Association for Research and Education (SHARE) a classé RBC au premier rang des institutions financières canadiennes et au quatrième rang de l'ensemble des entreprises qui ont des politiques portant sur les normes du travail de la chaîne d'approvisionnement des services immobiliers.

Intitulé Cleaning up, le rapport évalue les politiques en matière de conclusion de contrat de neuf sociétés de services immobiliers commerciaux et de cinq institutions financières qui emploient des travailleurs pour nettoyer et assurer l'entretien et la sécurité d'immeubles commerciaux au Canada. Les sociétés ont été évaluées selon six catégories : qualité et portée des politiques, communication des politiques, mise en application des politiques, processus d'appel d'offres, surveillance et exécution.

RBC s'est classée au-dessus de la moyenne dans cinq des six catégories d'évaluation, et elle a obtenu la note maximale dans deux catégories : mise en application des politiques et processus d'appel d'offres. Les résultats indiquent aussi que RBC doit améliorer les dispositions en matière d'exécution lorsque les fournisseurs de services ne sont pas en situation de conformité.

Le rapport de SHARE a également révélé que les sociétés prennent des mesures importantes pour redresser les pratiques d'emplois douteuses dans leurs chaînes d'approvisionnement, en incluant les normes du travail dans les politiques de conclusion de contrats et d'approvisionnement. D'autres ont formulé des attentes claires en matière de pratiques de travail dans les ententes de services et les ont incluses dans les critères des appels d'offres. Toutefois, le rapport souligne que la plupart des sociétés hésitent encore à adopter des politiques plus exigeantes que ce à quoi elles sont légalement tenues. De plus, la plupart des sociétés n'ont pas encore établi de politiques explicites sur les normes du travail de la chaîne d'approvisionnement. Elles se fient plutôt aux clauses standard des ententes de service et des contrats pour communiquer leurs attentes aux éventuels fournisseurs de services.

Les quatre autres institutions financières évaluées dans le rapport sont : Banque de Montréal, Banque Scotia, Banque CIBC et Banque Toronto-Dominion. Les neuf sociétés de services immobiliers commerciaux sont : Oxford Properties Group, Bentall Kennedy, Brookfield Properties Corporation, Cadillac Fairview, la Société Conseillers immobiliers GWL, Ivanhoe Cambridge, Morguard Corporation, Redcliff Realty Advisors et la SITQ.

Depuis 2007, SHARE travaille de concert avec le secteur de l'immobilier commercial pour trouver des solutions concrètes pour contrer les pratiques d'emploi douteuses, y compris : la faiblesse des salaires, l'incertitude entourant la durée des périodes d'affectation, les hauts niveaux de sous-traitance et les droits restreints en vertu de la loi.

Entrée en vigueur en 2010, la Politique d'approvisionnement responsable de RBC aborde les risques environnementaux et sociaux qui pourraient avoir des répercussions sur l'entreprise et sur ses fournisseurs. La politique vise à nous assurer que nous obtenons les renseignements appropriés liés aux aspects environnementaux et sociaux des activités des fournisseurs et des produits et services qu'ils offrent, de manière à prendre des décisions plus éclairées en matière d'approvisionnement. Pour en savoir plus : Appprovisionnement responsable.

 

Retour à la reconnaissance
 

Performance financière

Veuillez consulter notre site Relations avec les investisseurs pour obtenir notre sommaire des résultats, nos rapports annuels, nos renseignements trimestriels et nos autres résultats financiers.

Pour en savoir plus