Sauter la barre de navigation du haut

Sauter le chemin de navigation  

RBC admise au « Climate Disclosure Leadership Index 2007 »

L'entreprise se classe au premier rang des institutions financières canadiennes et au deuxième rang à l'échelle nord-américaine

TORONTO, 25 septembre 2007 - RBC compte parmi les 68 sociétés dans le monde - dont seulement 15 institutions financières - inscrites au Climate Disclosure Leadership Index 2007, indice prestigieux des chefs de file de la planète dans la compréhension et la gestion des risques financiers et du potentiel associés au changement climatique. Parmi les institutions financières, RBC s'est classée au premier rang au Canada, au deuxième rang en Amérique du Nord et ex æquo au cinquième rang à l'échelle internationale.

Le classement a été réalisé par Innovest Strategic Value Advisors dans le cadre du Carbon Disclosure Project (CDP), initiative parrainée par une coalition de 315 investisseurs institutionnels et gestionnaires d'actif représentant 41 billions de dollars d'actif sous gestion. Ces investisseurs sont convaincus de pouvoir prendre de meilleures décisions de placement en évaluant la mesure dans laquelle les grandes sociétés sont exposées aux risques associés au changement climatique et la manière dont elles les gèrent. En 2007, RBC Gestion d'Actifs est devenue membre de cette coalition et a répondu à la demande de renseignements du CDP.

« RBC s'est distinguée de ses homologues en divulguant les renseignements demandés par les investisseurs pour évaluer son état de préparation aux difficultés et aux occasions que présente le changement climatique », dit Paul Dickinson responsable du CDP.

Depuis 2002, le CDP envoie une demande de renseignements annuelle aux plus grandes sociétés du monde par la capitalisation boursière. En 2007, 2 400 sociétés l'ont reçue. Chaque société a été jugée pour sa gouvernance et sa stratégie en ce qui a trait à la gestion des problèmes liés au changement climatique, ainsi que pour sa capacité de mesurer et de réduire les émissions de gaz à effet de serre et sa capacité de quantifier les coûts et les avantages concurrentiels et financiers de ces actions. Dans le secteur bancaire, les réponses aux risques associés au changement climatique (ou au « risque carbone ») peuvent inclure des procédures de gestion du risque de crédit pour les secteurs où les ressources en carbone sont limitées, comme l'énergie ou les ressources naturelles, ou la gestion du risque carbone des portefeuilles de prêt.

Ces deux honneurs s'ajoutent à une suite grandissante de prix et de distinctions obtenus par RBC en matière de développement durable et de responsabilité de l'entreprise. Elle a notamment été nommée première grande société au monde dans la gestion efficace des risques et des débouchés environnementaux en 2007 par la revue Newsweek.

RBC fait aussi partie de l'indice Dow Jones Sustainability 2007, du Jantzi Social Index et du FTSE4Good Index, qui reconnaissent les sociétés qui sont des chefs de file mondiaux dans les domaines financier, social et environnemental.

Pour RBC, la responsabilité d'entreprise, c'est aussi appliquer des principes commerciaux conformes à l'éthique, avoir une incidence économique positive, exploiter notre entreprise avec intégrité, créer un cadre de travail favorable pour le personnel, viser la durabilité environnementale et contribuer à la vie des collectivités.

- 30 -

Contact médias :
Beja Rodeck, Relations avec les médias, 416 974-5506

Retour à la reconnaissance
 

Performance financière

Veuillez consulter notre site Relations avec les investisseurs pour obtenir notre sommaire des résultats, nos rapports annuels, nos renseignements trimestriels et nos autres résultats financiers.

Pour en savoir plus